Eliminez les moisissures

Enquête sur l'utilisation du biocide STERI-7, pour l'élimination des moisissures
sur les objets du patrimoine culturel et à l’intérieur des bâtiments historiques.

Résumé

Les champignons jouent un rôle considérable dans la détérioration du patrimoine culturel. Les prévisions de changement climatique suggèrent qu’à l'avenir, l'environnement présentera des modifications significatives comme l’augmentation des températures et de l'humidité relative (HR) ainsi que l'élévation du niveau de la mer. Ces modifications de l’environnement exposeront les collections du Patrimoine à un risque accru de biodégradation par des champignons.

Le contrôle de l'environnement est évidemment la solution préférée et souvent la plus appropriée pour la prévention du patrimoine culturel. Pour les objets hébergés dans des conditions où la température et l'humidité favorisent le processus de biodégradation et où le contrôle de l'environnement est impossible tels que les bâtiments historiques non chauffés, les petits musées et les zones de climat extrême, le traitement par des biocides à base de produits chimiques est souvent retenu comme la meilleure option de conservation possible.

Malheureusement, le potentiel agressif de ces traitements pour l’objet lui-même, et les  effets indésirables de l'utilisation des biocides chimiques tant pour l’environnement que pour la santé du personnel qui manipule ces produits, constituent un frein important à leur utilisation. C’est pourquoi il est nécessaire de rechercher des méthodes de traitement, moins invasives et moins toxiques.

Les premiers tests en Australie

Lors des recherches de méthodes alternatives pour freiner la dégradation des œuvres d’art, des tests préliminaires ont été effectués sur des copies pour mettre en évidence la pertinence du biocide STERI-7 comme traitement pour éliminer et contrôler la croissance fongique sur  les objets du patrimoine.

Matériels

STERI-7 est un biocide haut de gamme à large spectre, soluble dans l'eau, et présentant un Ph neutre. Conçu pour être utilisé comme un stérilisateur de surface, il se révèle particulièrement efficace contre les bactéries, virus, spores, champignons et moisissures. Il élimine la plupart des micro-organismes dangereux, y compris les superbactéries et les agents pathogènes comme le Norovirus, le Sars, l’E.Coli, Salmonella, Listeria, Legionella et d'autres agents fongiques, bactériens et viraux, tout en étant inoffensif pour les autres organismes. De plus, en raison de sa propriété unique et brevetée «la Technologie de Barrière Réactive », il assure une protection à long terme contre la contamination récurrente et la recolonisation.

Technologie Barrière Réactive

La Technologie de Barrière Réactive de STERI-7 est une micro émulsion spécialisée qui fournit un «système de libération prolongée des actifs du produit». Pour que des champignons se reproduisent, ils doivent contenir de l'humidité. Lorsqu’ on laisse sécher sans rincer STERI-7  sur une surface après un nettoyage, une couche de produit est créée qui se réactive en présence d'une quantité même microscopique d'humidité. Il a été prouvé que cette barrière peut rester active jusqu'à 18 mois.

Méthodes

STERI-7 est disponible dans une variété de formats, un spray prêt à l’emploi (RTU Spray), des lingettes imprégnées (RTU Lingettes), un brumisateur (Biomister) et le produit concentré. Des expériences ont été menées sur des pièces d’une collection test, afin de mettre au point une série de protocoles utilisant notre biocide pour éliminer les moisissures sur différents types de surfaces (différents matériaux). La méthode et la concentration adoptées dépendaient de l'état, et des matériaux dont l'objet a été fait. Les protocoles étaient variées depuis la simple vaporisation avec le spray ou l’essuyage avec les lingettes imprégnées jusqu’à une immersion totale de l’objet dans une solution de STERI-7.

Un groupe d'objets a été choisi, constitué d’un large choix de matériaux. Chacun a été traité avec STERI-7 selon les différentes méthodes mentionnées ci-dessous :

  • Essuyage avec les lingettes STERI-7  (RTU)
  • Vaporisation du spray STERI-7 (RTU Spray) puis
    essuyage avec un chiffon en microfibre
  • Immersion complète dans une solution à 20% de
    STERI-7 concentré dilué dans de l'eau

Les résultats ont montré que l’élimination des moisissures était effective. Tous les objets qui ont été traités avec STERI-7 par différentes méthodes, six mois plus tard, ne montraient toujours aucun signe de recolonisation, alors que dans certains cas, des objets de contrôle, non traités, étaient recouverts de moisissures. On peut donc en conclure que STERI-7 a été efficace contre les moisissures présentes sur les objets traités.

Bien que ces objets aient été hébergés dans des conditions environnementales variées, tous les scénarii testés partaient d'une température et d’un taux d’humidité élevés.

Afin de parvenir à une plus large palette de résultats, il était important de tester l'efficacité de STERI-7 dans différentes conditions d’exposition plutôt que uniquement sur des objets stockés dans des réserves.

Études de cas au Royaume-Uni

Deux bâtiments historiques ouverts au public ont été choisis comme sujets d’études afin de refléter différents environnements intérieurs: Knole House, demeure seigneuriale située à proximité de Sevenoaks dans le Kent (National Trust) a été choisi comme représentant typique d'un intérieur non chauffé, exposant un nombre significatif de peintures sur toile et présentant des problèmes substantiels de moisissures sur les murs intérieurs. Les tunnels secrets de Douvres (Patrimoine Britannique) constituent un réseau de tunnels creusés sous un château dans les falaises crayeuses de Douvres, près de la côte sud-est de la Grande-Bretagne. Ils contiennent une collection importante de pièces historiques telles que des costumes, des cartes, des livres, des meubles et les vestiges d’un hôpital souterrain. Ce site a été choisi, parce que la croissance des moisissures nécessite un protocole de nettoyage et de désinfection intensif, et constamment répété

Knole House

Une zone particulièrement touchée du mur dans le couloir de service de la Galerie Leicester a été choisie comme site de test. Le but de l’étude était de mesurer l'efficacité du biocide et la vitesse de recolonisation des murs peints. Des échantillons de moisissures ont été prélevés et mis en culture pour identifier les espèces fongiques présentes. Il s’agissait principalement d’Aspergillus sp. et de Penicillium sp.

Dover Castle

Dans les célèbres falaises blanches de Douvres, en profondeur sous le château et à l'abri des bombardements, se trouve un réseau de tunnels creusés dans la craie il y a plus de 200 ans alors que la Grande-Bretagne faisait face à la menace d'une invasion française. Ils étaient censés fournir des abris aux troupes anglaises.

Aujourd’hui, pris en charge par le English Heritage, ce site est présenté en tant que site historique important et contient une collection de pièces d’époque, ainsi que les vestiges de l'Hôpital et du Centre des opérations militaires.

Une petite sélection d'objets en exposition permanente a été choisie parce que régulièrement recouverte d’une couche importante de moisissures: le dessous de la table des opérations, un ensemble de chaises de bureau pliantes en bois et une paire de kiosques à journaux. Des échantillons de moisissures on étés prélevés et identifiés comme étant de l’Aspergillus sp.

Une solution de nettoyage simple, facile à appliquer et non-toxique a été demandée par le personnel du musée. En cas de succès des tests, elle serait retenue définitivement.  Le choix s’est donc porté sur  STERI-7 Lingettes prêtes à l’emploi, qui ont été passées sur tous les objets.

Résultats

Ces deux sites ont été surveillés durant douze mois afin de mesurer la recolonisation par les moisissures.

À Knole House, dans les zones qui n’ont pas été traitées avec STERI-7, les moisissures ont fait leur réapparition au bout de six mois et leur croissance était significative au bout de 12 mois; Aucune réapparition de moisissure n’a été notée dans l'une des zones traitées avec STERI-7, quel que soit le protocole utilisé. Les conditions environnementales ont été contrôlées tout au long de la période de test et aucun changement important n’a été observé, ce qui suggère que c’est bien la  Barrière Réactive de STERI-7 qui a évité le retour des moisissures dans la zone de test.

A Douvres, il y a eu une légère réduction globale des moisissures sur les objets exposés simplement nettoyés avec une brosse / un aspirateur. Quant à ceux traités par STERI-7, la réapparition des moisissures a été beaucoup plus lente. Dans des conditions environnementales extrêmes comme dans les tunnels, il est impossible d'empêcher de façon définitive la recolonisation des objets par les moisissures, mais le traitement par STERI-7 a retardé de façon spectaculaire la réapparition des moisissures de sorte que les séances de nettoyage sont passées d'hebdomadaires à mensuelles.

Discussion

Les essais entrepris jusqu'à présent ont démontré que STERI-7 élimine bien les cellules fongiques identifiées, de la surface des objets du patrimoine.

Les tests menés à Knole House et dans les Tunnels de Douvres se poursuivent en utilisant STERI-7 XTRA, une nouvelle formule améliorée du produit STERI-7, et nous continuons à surveiller la croissance fongique sur les deux lieux d’étude. En outre, des tests de vieillissement accéléré sont menés et nous espérons qu'ils fourniront de plus amples informations sur les effets à long terme de STERI-7 XTRA sur les objets du patrimoine culturel.

Un cadre a été placé contre le mur. 6 sections ont été délimitées. Chaque carré a été nettoyé avec une brosse/un aspirateur, puis traité selon l’une des méthodes ci-dessous.

  1. Surface uniquement brossée
  2. Nettoyée avec une solution d’Éthanol à 70%
  3. Nettoyée avec le spray STERI-7 Prêt à l’emploi
  4. Nettoyé avec du STERI-7 concentré sur un chiffon
    de coton
  5. Nettoyé avec les lingettes imbibées de STERI-7
  6. Nettoyée avec le spray Steri-7 puis essuyée avec un chiffon de microfibre
  7.  

Les 6 sections, 2 ans plus tard

 

 

Chaise de salle à manger pendant le nettoyage avec
les lingettes STERI-7 prêtes à l’emploi.
Office of Rail Heritage, Sydney.

Nettoyage du cuir en cours à l'aide des lingettes
STERI-7 RTU. ASHOF.

Une peinture sur huile avant et après nettoyage avec  STERI-7 concentré sur un tampon de coton.
Museum of Tamworth.

Poncho péruvien avant et après immersion complète dans un bain de STERI-7. Private Collection, Sydney.

" STERI-7 XTRA est une combinaison d'ingrédients existants et bien connus agrégés ensembles d’une manière nouvelle qui les rend plus efficaces. Cela signifie qu'il est fabriqué à partir de composants qui ont été testés et ont déjà reçu l'approbation réglementaire ".

Prof. John E. Moore

Ecole des sciences biomédicales, Université d'Ulster.

Conclusion

Les moisissures sont omniprésentes. Les champignons et les enzymes qu'elles produisent jouent un rôle énorme dans la détérioration du matériel culturel. Cela est vrai pour les objets de musées et monuments ainsi que des intérieurs historiques dans toutes les zones climatiques de la terre.

La croissance fongique peut donc avoir un effet extrêmement néfaste sur l’état de notre patrimoine culturel et, finalement, sur sa longévité.

Une fois qu'un objet est dans une collection, tous les efforts devraient être faits pour assurer sa survie. Il est largement reconnu que l'environnement est essentiel pour la préservation des collections historiques et des intérieurs des monuments; Si l'environnement est inadapté, il peut créer un risque accru de dommages. On pense toujours que  l'environnement intérieur est plus stable que l'environnement extérieur et souvent les plus importantes collections, sensibles et précieuses, sont exposées à l'intérieur. Les monuments historiques et les petits musées régionaux, présentent  des collections à l’air libre, dans des salles où l’atmosphère est moins contrôlée que dans les musées climatisés. Or, ces collections sont vulnérables aux variations d’environnement. Lorsque l'environnement change, la présence des moisissures et le risque de dommages augmentent.

Certaines méthodes traditionnelles et non dangereuses de lutte contre les moisissures s’avèrent bien incapables de faire face à l’augmentation de l'activité fongique. D’autres stratégies actuelles et efficaces contre les moisissures sont potentiellement dangereuses pour les objets eux-mêmes et pour les personnes qui les manipulent.

Les recherches menées pour cette étude ont démontré le potentiel de STERI-7comme solution peu coûteuse et facile à appliquer face à ce problème croissant.

Les résultats à ce jour sont très positifs. Les recherches  seront toutefois poursuivies pour déterminer durant combien de temps la Barrière Réactive qui élimine les moisissures, demeure efficace et retarde la recolonisation des surfaces et matériaux traités. Bien qu'il soit évident à l’issue des essais et des études de cas réalisés, que le produit tue efficacement Aspergillus sp. et Penicillium sp, moisissures répandues en Colombie et sous les climats tempérés et subtropicaux australiens, d'autres investigations sont nécessaires pour savoir si les mêmes résultats seraient obtenus avec d’autres espèces de champignons et sous des climats différents, les plus extrêmes, tels que ceux des tropiques ou de l'Antarctique.

 

Tess Evans ACR

Tess a obtenu un diplôme d'études supérieures en conservation des textiles et après un apprentissage de trois ans dans la conservation de la Tapisserie au Textile Conservation Center de Londres (1984), elle est devenue chef adjoint du Département Tapisserie du Centre de Conservation des Textiles pendant trois ans, avant de s’installer en Australie en 1987.

Depuis, elle a travaillé principalement dans le privé en Australie et à l'étranger, puis, en 2005, elle a fondé la Heights Heritage Conservation dont elle est la restauratrice en chef. En 2012, elle a reçu l’accréditation AICCM.

En 2011, Tess a pris un congé sabbatique de deux ans au Royaume-Uni, pour poursuivre ses  recherches sur la biodégradabilité des matériaux culturels et a reçu une maîtrise avec mention en études muséales de l'Université de Leicester en 2014. Pendant ce temps, elle a terminé son accréditation ICON et a donné des conférences au Camberwell College of Art, Université de Londres.

Remerciements: Je tiens à remercier David Thickett et Wendy Richards (English Heritage), le Dr Jane Nicklin (University College London), Siobhorn Barratt (National Trust), Sarah-Jane Brésil (Office of Rail Patrimoine), David Masel (Hall australienne Stockman of Fame), Nerida Cambell (Historic Houses Trust) et James Fraser (STERI-7) pour leur collaboration et leur soutien continu à cette recherche.

Pour toute information ou de plus amples renseignements sur Heights Patrimoine Conservation contacter :

tess@heightsheritage.com.au  ou visitez www.heightsheritage.com.au